Un blog Travellerspoint

Delhi, Inde

Inde 3 GO!

40 °C
Voir Asia2007 sur la carte de rotch.

Bon après une semaine et un peu plus de péripéties, voici les premières nouvelles!

2007/04/14

Nous sommes arrivés dans la capitale en fin de soirée, sans nos bagages... Paraîtrait que c'est un classique : P Heureusement les généreux Lufhtansanien de passage a Zurich nous les ont rapportés 3 heures et demi plus tard... Il était alors 1 h du mat.

Delhi_WelcomeToIndia.jpg

On sort à l'extérieur de l'aéroport, premier contact avec l'Inde. Il devait faire 35 degrés et ça sentait terriblement le brûlé. On se pogne un rickshaw et on lui demande de nous conduire à un hôtel cheapos suggéré par une fille de l'aéroport. Comme Delhi est reconnu pour être le royaume des arnaqueurs, notre chauffeur prend tout son temps pour nous dropper dans une agence de voyages bidon. Finalement, on gosse quelques heures entre des hôtels de luxe vraiment hors prix... À force de taponner, il nous largue dans un hôtel extra miteux... Première impression : Ne faire confiance a aucun indien.

15-4-2007 -16

Delhi, c'est le chaos, la pollution, le free for all, le symbole du « n'importe quoi indien». Les rues, plutôt ruelles que rues, témoignent de ce « mess » total de la désorganisation. On y côtoie : vaches, chiens, cochons, piétons, cyclistes, motos, rickshaws, camions, taxis, marchands dans un capharnaüm étouffant. Tous les gens qui viennent nous parler veulent nous vendre, nous mendier, ou font semblant d'être gentils pour nous arnaquer. Des enfants en bas ages jusqu'aux handicapés quêtent dans la pitié.

IMG_1395.jpg

IMG_1369.jpg

L'air est difficile à respirer, les gens comme les chiens jonchent sur le sol la nuit. S'acheter un billet de train ou changer de l'argent relève d'un défi où il faut s'harnacher de patience. Après deux jours, l'achat d'un Lonely Planet s'est avéré indispensable... Mais même avec la bible des touristes, cette ville ne sera jamais évidente.

IMG_1393.jpg

Aucune trace de nom de rue, les gens vous renvoient sans cesse dans des directions opposées.

Et l'inconvénient majeur à ce temps-ci est bien évidemment la CHALEUR. Impossible de supporter les 40-quelques degrés du Zénith. On dit qu'on apprécie Delhi qu'une fois sortit. Allons donc voir.

— François

Suivez les nouvelles aventures de François et Karine lors du tour du monde 2011-2012 ici
http://chroniquesduvastemonde.com

Posté par rotch 21:46 Archivé dans Inde

Envoyer cet articleFacebookStumbleUpon

Table des Matières

Soyez le premier à commenter cet article.

Ce blog nécessite d’être un membre connecté à Travellerspoint pour mettre des commentaires.

Entrez vos informations de connexion Travellerspoint ci-dessous

( Qu’est-ce que c’est ? )

Si vous n’êtes pas encore un membre de Travellerspoint, vous pouvez nous rejoindre gratuitement.

Rejoignez Travellerspoint