Un blog Travellerspoint

Gunung Egon, Flores, Indonesie

20 °C
Voir Asia2007 sur la carte de rotch.

Après plusieurs jours de durs labeurs à traîner sur la plage, a se balancer dans les hamacs, à patauger dans l'océan pour admirer des récifs multicolores, à se gaver de bons romans et à vivre de repos et d'eau fraîche (et d'amour aussi...) dans un bungalow en paille, nous voila maintenant de retour sur les pistes volcaniques.

Indonesia_..achBird.jpg
Island Ahuwair beach, la vraie vie de misère d'où nous arrivons avant notre expédition!

Nous avons tenté à deux reprises de gravir le volcan Egon. La première fois ne fut toutefois pas très fructueuse... Écouter bien ça. Nous étions partis sous le gros soleil de midi, bâtons de marche à la main et sueurs dégringolant de notre dos, avec toute la bonne volonté des joyeux randonneurs. Le manager des bungalows nous avait offert d'appeler des gars en motorbike pour qu'ils aillent nous reconduire au début du sentier. Il nous avait également dit qu'il était préférable d'entreprendre cette ascension tôt le matin. Bah! Foutaise! Nous nous sommes dit que nous étions autonomes et que bon, son aide, nous n'en avions pas besoin... que le mec de l'hôtel se ferait une cut sur nous ne nous emballait pas trop non plus. Nous avons donc demandé à deux Indonesiens au vol de venir nous porter au sentier du volcan avec leurs mopettes. Ce qu'ils ont fait. En fait, ils sont venus nous porter ou ils PENSAIENT que le sentier débutait. De notre côté, nous avions confiance en eux, car nous nous disions «Tout bon Indonésien de Flores connaît son volcan et son unique sentier principal, non?» Ca d'l'air que non finalement.

Indonesia_..eClouds.jpg
Nuages sur Maumere

Nous nous sommes donc retrouvés dans les bois avec une famille indonésienne qui nous suivait pas à pas. Nous nous sommes dits qu'ils avaient une bonne intention et qu'ils voulaient nous aider, car le passage de terre étroit qui faisait office de sentier n'était pas trop évident. Cependant, le père ne nous pointait jamais les pistes qui semblaient se diriger vers le sommet du volcan, mais bien celles qui se rendaient en bas d'une vallée vers un ruisseau... dans la direction opposée du volcan! Tout compte fait, j'ai définitivement décidé de mettre fin a notre balade d'après-midi lorsque j'ai constaté qu'il n'y avait plus de sentiers de terre, mais un semblant d'ancien sentier enseveli de feuilles mortes. Toute de suite après, un paysan indonésien arrivait du bois avec une machette à la main. Une chance qu'il avait l'air assez calme avec son vieux bout de métal tranchant, car moi, je ne l'étais pas du tout. Inutile de vous dire que les jetons m'ont pris et que j'ai pris mes clics, mes claques et mes jambes à mon cou pour me sortir de ce sale sentier lugubre et inexistant.

Deux jours plus tard, nous avons entamé la «prise deux» de notre périple volcanique et cette fois-ci, tout à bien fonctionné... mis à part qu'au début de notre randonnée, nous avons croisé un Anglais qui venait d'appeler les secours, car son guide très très âgé tout maigre et sans dent, venait de s'effondrer devant nous. Le gars nous a dit; «Je lui avais dit qu'il n'avait probablement pas la forme pour le monter ce volcan-là et il m'a obstiné en répondant qu'il avait monté le volcan deux jours auparavant avec des Allemands (mon oeil) »'. Quand nous avons laissé le guide là, il n'avait pas l'air très fort. Tout compte fait, une chose est sure, une chance qu'il ne l'a pas monté, car c'était une bonne grosse montée haletante et que rendus en haut, l'odeur et la fumée du soufre n'aident pas à vaincre les étourdissements.

Indonesia_Egon_Sulfur.jpg

Arrivés en haut du volcan, la vue était superbe! L'indonésie est la zone volcanique la plus active du monde! Tout d'abord, nous voyons d'un côté l'océan bleu opaque et placide avec quelques îles au loin. Et de l'autre côté: le cratère... un autre monde! La planète Mars ou Pluton qui en est supposément plus une ou la Lune, ouais c'est ça la Lune, eh bien, ça ressemble au centre du Gunung Egon. A rien de vraiment terrestre quoi!

Indonesia_..erFront.jpg

Tout le cratère est poussiéreux, beige et parsemé de roches volcaniques aux couleurs diverses et de morceau de soufre jaune fluo par ci, par là. De petites et d'énormes cheminées de fumée jaunâtre sortent des parois du cratère et l'on peut également voir des tronçons de soufre jaillissant sur les bords du trou volcanique. Elles font un bruit d'usine en pleine heure de pointe... un sifflement grave, lugubre... et mystique en même temps lorsqu'on se dit que cet air, ces matériels naturels sortent d'un endroit aussi profond que le centre de la terre!

Indonesia_..terRear.jpg

Il y avait également un énorme trou noir dont nous ne voyions pas du tout la fin qui doit se trouver aussi loin que le Québec peut être loin de nous en terme de distance présentement! Francois a jeté une énorme roche dans une fosse dont la présence du fond reste méconnu... il va sans dire qu'il doit être loin, car nous avons entendu la pierre tombée pendant au moins 15 secondes. Et cela, c'est sûrement infime comme temps, puisque c'est tout ce que nos oreilles d'humains peuvent capter comme informations... mais, nous pouvons facilement nous imaginer que la p'tite roche volcanique a dû dégringoler longtemps et faire un bon bout de chemin à travers les strates de la terre.

Voyage au centre de la terre — Jules Verne

Tant qu'a moi, situé effectivement a l'autre bout de la terre, je vous souhaite bonne lecture, bonne fin d'été et probablement a très bientôt, car mon travail d'écrivaine floresienne s'achève ici, sur quelques lignes commentant notre rocambolesque aventure sulfureuse.

Indonesia_..eCrater.jpg

— Karine

Suivez les nouvelles aventures de François et Karine lors du tour du monde 2011-2012 ici
http://chroniquesduvastemonde.com

Posté par rotch 05:20 Archivé dans Indonésie Tagué mountains indonesia volcano crater gunung flores egon sulfur

Envoyer cet articleFacebookStumbleUpon

Table des Matières

Commentaires

Je constate bien sûr que votre voyage date déjà de deux ans. Je ne sais pas si vous venez encore sur ce blog et si vous avez voyagé à nouveau depuis. Je suis Québécoise et j'ai vraiment trippé à vous lire, parce que c'est un point de vue de gens de ma culture sur des pays on ne peut plus exotiques. Ben le fun! Merci d'avoir partagé votre périple avec la planète!

Étournelle

par Etournelle

Bonjour,

Merci de vos commentaires, nous sommes très heureux d'avoir pu partager ces expériences avec vous. Nous n'avons pas voyagé depuis, non. Si vous avez des questions il nous fera plaisir d'y répondre. Portez-vous bien.

François et Karine

par rotch

Ce blog nécessite d’être un membre connecté à Travellerspoint pour mettre des commentaires.

Entrez vos informations de connexion Travellerspoint ci-dessous

( Qu’est-ce que c’est ? )

Si vous n’êtes pas encore un membre de Travellerspoint, vous pouvez nous rejoindre gratuitement.

Rejoignez Travellerspoint