Un blog Travellerspoint

Riung, Flores, Indonesie

25 °C
Voir Asia2007 sur la carte de rotch.

Les bus sur l'ile de Flores

Le comble de la cruauté et de l'inconfortabilité des bus sur l'île de Flores a été indubitablement déclaré lors de notre traversée de l'île du sud au nord, c'est à dire de Bajawa à Riung. Premièrement, nous nous sommes levés a 6 h du mat, ceux à qui nous avions demandé quand la bus pour Riung passait le jour précédent nous avaient tous certifié à 7 h du matin. Puis les heures filaient... 8 h, 9 h... toujours pas de bus. Pas trop intéressant. Je fais un tour des gens qui m'entourent en leur demandant QUAND la bus pour Riung est sensée passer... Tous me répondent « sian » (après-midi) QUOI??? Certains me répondent 10 h, d'autres midis et certains, 2 h de l'après-midi!

NOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNN! Moins intéressant. Ça fait deux fois que François et moi faisons des aller-retour à tour de rôle pour aller chercher des repas « 'take-out »' dans différents restos pour le déjeuner et le dîner... La situation n'est effectivement pas intéressante du tout... nous attendons depuis belle lurette et nous n'avons aucune idée quand la bus va finir par se pointer. Soudain, elle arrive incognito à 9 h 30 du matin, comme ça, et tout joyeux, nous y montons. Ce que nous ignorons toutefois, c'est que nous resterons jusqu'a 2 h de l'après-midi dans ce taudis de ferraille à avoir chaud comme ça s'peut pas sans savoir vraiment à quelle heure nous partirons bel et bien pour Riung. En plus, nous attendions en plein milieu du bruyant marché de Bajawa ou des speakers crachaient de la musique techno a tue-tête. Vraiment pu intéressant. Meme quand je demandais aux gars qui s'occupaient de la bus quand nous allions partir, ils m'ignoraient ou me répondaient n'importe quelle heure!

Fin de l'histoire: nous avons fait AU MOINS 5 fois le tour de la ville a la recherche de passagers potentiels ou pour faire le taxi en allant chercher les revenants qui avaient demandé un pick-up personnel a domicile (j'ai seulement vu ce phénomène peu efficace sur l'île de Flores, je vous en conjure, ce n'est VRAIMENT PAS EFFICACE) Morale de l'histoire: les bus de Flores viennent, pour toutes ces raisons valables, de battre la déchéance des bus bondées de l'Inde. En plus d'être en retard, 8 heures a lambiner sur le même trottoir et faire le taxi à travers de la ville, les bus privés de Flores sont bondées d'humains, de porcs, de singes, de chèvres, de coqs qui hurlent, de sac de grains, de riz ou de fromage feta (on a tout vu cela, je vous assure) pour être le plus rentable possible. Quelle histoire! Une chance que les habitants de Flores sont adorables, ça nous fait presque oublier les bus!

Indonesia_..village1.jpg

Arrivés dans le village de pécheurs de Riung, nous avons du mal à croire que ce soit si petit. Minuscule. Perdu dans le fin fond du bois. Il y a seulement un restaurant, mais nous nous goinfrons d'un excellent plat de calmar les deux soirs que nous y passons! Le premier soir, nous rencontrons deux Francais auxquels nous avions échangés quelques mots a l'aéroport de Bali lors de notre arrivée. Maurice et Beatrice travaillent dans les écoles françaises au Cameroun et profitent de leurs vacances estivales pour venir explorer Flores et sont confrontés à une réalité que nous avions connue a Labuanbajo, soit le prix excessif des bateaux pour se déplacer vers les îles qui longent la cote.

Indonesia_.._harbor.jpg

Au large de Riung se situe un parc marin qui contient 21 îles, endroit idéal pour faire de l'apnée. Derechef, nous nous joignons aux Francais pour nous séparer le prix d'un bateau à quatre qui s'avère encore un peu dispendieux, mais beaucoup plus abordable. Dès le lendemain, nous naviguons vers les îles entourées d'eaux bleues turquoise de teintes différentes.

Indonesia_..ingbats.jpg

Tout d'abord, nous arrêtons voir des chauves-souris géantes. Il y en avait des centaines, voire peut-être mille, perchés dans les arbres qui faisaient une sieste! Notre capitaine de bateau a tapé dans l'eau avec son bâton de bambou et a crié à s'époumoner pour faire remuer les chauves-souris de leur maisonnette. Et cela a fonctionné! Derangées dans leur quiétude, les chauves-souris s'envolaient par dizaine et par centaine ensuite, au-dessus de nos têtes en hurlant avec leur cri de rongeur strident! Elles étaient impressionnantes, mais en même temps, elles faisaient frémir d'horreur!

Indonesia_Riaug_Bat.jpg
Les Indonesiens en mangent y paraîtrait, voulez-vous y goûter?

L'envolée des chauves-souris géantes! (Le bruit de canard c'est le capitaine imitant un canneton)

Ensuite, nous avons fait de l'apnée et nous avons vu de beaux coraux et poissons. Francois a repèré un énorme poisson Napoléon (on a su leur nom a ces fameux poissons-géants!) qu'il a contemplé pendant au moins 15 minutes. Ces espèces de poissons se font de plus en plus tuer et manger et il s'avère rare d'en voir. Quelle chance nous avons eue à Labuanbajo et ici! Et dire que les coraux seraient encore plus beaux sur Sulawesi et les îles Toggian :D. Vraiment l'Indonésie est un pays fantastique!

Indonesia_..apoleon.jpg
Voici donc une photo de la bête que Francois a prise au plus creux de sa respiration avec notre kodak sous-marin cheapette

Indonesia_..islands.jpg

Indonesia_.._Island1.jpg

Maintenant, assez la baignade, passons a ce que je souhaitais depuis fort longtemps, admirer les splendeurs des eaux colorées du volcan Kelimutu!

— Karine, la Floresienne

Suivez les nouvelles aventures de François et Karine lors du tour du monde 2011-2012 ici
http://chroniquesduvastemonde.com

Posté par rotch 03:03 Archivé dans Indonésie

Envoyer cet articleFacebookStumbleUpon

Table des Matières

Soyez le premier à commenter cet article.

Ce blog nécessite d’être un membre connecté à Travellerspoint pour mettre des commentaires.

Entrez vos informations de connexion Travellerspoint ci-dessous

( Qu’est-ce que c’est ? )

Si vous n’êtes pas encore un membre de Travellerspoint, vous pouvez nous rejoindre gratuitement.

Rejoignez Travellerspoint