Un blog Travellerspoint

Kunming, Chine

20 °C
Voir Asia2007 sur la carte de rotch.

Bonjour au milieu des Chintoks,

Comment va la vie qui va-aaah?

Après le champêtre lac Lugu, nous fillonnons meridionnalement vers l'austral en direction de la ville Dali, sans lien avec le peintre espagnol. Avant d'y mettre les pieds, on refait un dernier saut de quelques heures a Lijiang pour se gaver de brochettes qui en toute tristesse n'étaient pas prêtes. On se rabat donc sur le Dico' s, chaîne de fast-food qui nous a bien dépannés à date.

China_Kunming_Sausage.jpg

On arrive de soir a Dali qui est l'un des spots les plus populaires pour le tourisme indépendant. Pendant que Karine recherche des guesthouses de prix raisonnables, je me fais offrir des livres communistes par une vieille dame bien gentille d'une cinquantaine d'années. Après mon refus courtois, elle me propose de la ganga locale et du hashiiiish... On devient habitué à force de voyager de se faire offrir toutes sortes de substances illicites au passage, mais de là a ce qu'une bonne mère habillée en vêtements traditionnels rose le fasse, c'est un peu surprenant!

Le lendemain matin à 10h, alors assis sur une terrasse à manger un bon déjeuner continental, on se refait offrir la même chose par plusieurs autres petites madames sournoises. On doute que le subterfuge vienne de la police patrouillant les environs comme des sentinelles.

En ce jour de 25 juin, on cherche à se rendre au PBS (Public Security Bureau) pour faire prolonger notre visa chinois se terminant le 28 juin. Après un grand jeu de chasse au trésor chinois aidé de dessins et de mimes, nous arrivons 2h plus tard et une quinzaine de km en banque à trouver la cagnotte. Mais étant donné l'heure du lunch, les autorités de ce pays qui censurent, entre autres, Wikipedia et les Rolling Stones, ferment la place pour un autre 2h d'attente...

Ensuite, au retour du dîner, vers 14 h 30, on se fait dire qu'il est impossible pour eux de nous faire un visa individuel, étant donné la particularité du visa de groupe attribué par l'ambassade chinoise a Kathmandu... (le seul visa qu'il est possible d'obtenir lorsqu'on arrive du Népal) Je lui demande ce qu'on peut faire. Elle me répond : « Vous devez quitter le pays d'ici 3 jours. » QUOI!!!!!! : o

Pas moyen d'aller a Hong Kong non plus, on est dans une impasse impossible à éviter. Cul de sac. Le Goodbye blue sky déguerpisser d'icitte semble être la condition sine qua non... Même si un paquet de gens au Népal et au Tibet nous ont dit qu'ils n'y avait aucun problème à poursuivre, il est clair que nous devons changer notre fusil d'épaule, et ce, rapidement.

Heureusement, nous sommes dans une région où il y a quelques possibilités non prévues qui s'offrent à notre changement de cap. La première étant de troquer les cinq étoiles chinoises pour l'étoile vietnamienne. Un train de Kunming à Hanoi pourrait nous tirer d'affaire. Il y aurait possibilité là-bas de se faire un visa chinois et de revenir vers Guilling et Yangshuo au coeur de la Chine du sud. On pourrait aussi descendre le Vietnam vers le sud jusqu'à Ho-Chi-Ming et prendre un avion de là pour Bali. On peut aussi prendre un vol pour le Myanmar, pays dont les frontières terrestres sont bloquées. Derniere option, on peut prendre un autobus de Kunming et filer vers le Laos avant de prendre l'avion pour Bali a Bangkok en Thailande. Nous n'avons pas beaucoup de temps pour mesurer ces options, car en plus, il y a possibilité de revenir plus tôt au Québec, pour cause d'entrevues possible du côté de Karine.

Bref, de toute façon nous devons sauter dans le prochain train vers Kunming le plus vite possible. Quand on apprend que le dernier train part dans moins d'une heure et que la gare est a plus de 20 min de taxi et que nos sacs sont pas faits, on stop subito presto le magasinage de cossins pour se mettre en mode : lapin en fuite. Ca d'y va aux toasts laisser moi vous dire!

Une fois arrivé à la gare, on fait face, tout haletants, à un homme de ménage balayant la place vide. On comprend qu'il n'y a pas de train et que le dernier était parti il y a quelques heures. L'agence s'étant fourvoyée... Encore à la course étant donné l'heure tardive (23h), on se rabat sur la tournée des stations de bus, espérant pogner un sleeper. Heureusement, on réussit à pogner les 2 dernières places du dernier bus de la journée! Ouf! Par la peau des fesses.

Kunming

On arrive donc au petit jour du 26 juin dans la capitale du Yunnan. Ville de croisement des routes, elle a été visitée par le grand Marco Polo à la fin du 13e siècle. Située en bordure du lac Dian, elle est surnommée la ville du printemps à cause de son climat tempéré tout le long de l'année.

China_Kunm..dhelmet.jpg

C'est plutôt difficile de se trouver un hôtel ici, on est comme dans le downtown Montreal avec nos gros pak-sacs. On sent la densité de la ville avec ses intersections à 8 voies, les autobus, camions, motos et vélos et piétons séparés dans chaque voie. On doit faire vite pour aller aux ambassades, mais avant on retourne au PBS Chinois pour voir si l'information obtenue à Dali était juste. L'officier contredit son camarade d'hier et semblerait qu'il est possible de se faire prolonger le visa! Selon ses règles à lui, si on fait notre demande la dernière journée de validité de notre visa et qu'on attend 7 jours dans la ville par la suite, il est possible de contourner leur bureaucratie sans queue ni tête. Ça me semble pas mal une histoire de bout de chandelle tirée par les cheveux... On peut même sentir le roussi de cette route qui ne tient plus...

Contrariés, l'homme nous apparaît de peu de confiance. Nous avons peur d'être coincés ici dans les épines de ce chiendent chintok. En fait, on veut surtout pas avoir à payer les amendes de 80 $ CAN. par jour supplémentaire en sol chinois si on reste dépassé le 28... À date, il faut dire qu'il n'y a pas une personne de leurs autorités qui nous a dit la même chose concernant ledit visa...

China_Kunming_Motos.jpg

On se tourne donc de façon impromptue vers les ambassades du coin, qui nous offrent des solutions similaires. Notre choix s'arrête finalement sur le BEEEEEEEP (censuré pour l'instant) comme terre d'accueil de l'exil forcé. Une demande express de visa en un jour et hop nous serons prêts pour le départ vers un pays surprise!

Malgré nous, le lendemain, dernière journée en Chine, on se retrouve en course effrénée entre les magasins, la poste et l'ambassade. Si bien qu'on attend un autobus qui ne vient pas, on prend un taxi qui reste pris dans le trafic jam de 17h pour arriver quelques poussières d'avance en grosse sueur a la station de bus, avec un Dico' s sauveur en main (take out). Si tout va bien, on devrait sortir de l'Empire récalcitrant le 28, soit quelques heures avant l'échéance fatidique.

Avec cet ajournement à l'horaire, nous n'aurons malheureusement pas pu visiter les pagodes de Dali et grimper la montagne Cangshan surplombant la ville. De même que la forêt de pierres (shilling) et les grottes de Kunming resteront vierges de nos pas qui ne fouleront pas non plus les collines si particulières de Yamshuo. Finalement, nous ne pourrons visiter la région à la plus grande croissance au monde et mon ami Alex dans ce Hong Kong ultra-moderne.

Qu'à cela ne tienne, cette escapade imprévue en Asie du Sud-Est regorgera sans aucun doute d'un paquet de surprises tout aussi délectables pour nous comme pour vous!

Bonne fête du déménagement chers amis!

— François

Suivez les nouvelles aventures de François et Karine lors du tour du monde 2011-2012 ici
http://chroniquesduvastemonde.com

Posté par rotch 21:32 Archivé dans Chine

Envoyer cet articleFacebookStumbleUpon

Table des Matières

Commentaires

Quelle aventure !
Merci pour la reponse a l'enigme, tu seras le resultat en temps et lieu.

Bon voyage au BEEEPP, c'est dommage de se manquer par si peu ! On se revoit au Quebec alors...

Etienne

par eti

Ce blog nécessite d’être un membre connecté à Travellerspoint pour mettre des commentaires.

Entrez vos informations de connexion Travellerspoint ci-dessous

( Qu’est-ce que c’est ? )

Si vous n’êtes pas encore un membre de Travellerspoint, vous pouvez nous rejoindre gratuitement.

Rejoignez Travellerspoint